Les superîlots essaiment en Europe et en Amérique du nord

Le concept a fait école en dehors de la Catalogne, en Espagne d’abord

Montréal teste les “lieux de vie” durant la pandémie

Montréal a déployé neuf superîlots dans le cadre de sa réponse à la pandémie cet été dans le quartier de Rosemont. S’inspirant du concept catalan, l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie va revoir l’aménagement de son territoire afin de créer des «milieux de vie» visant à favoriser la circulation des piétons et des cyclistes. source journalmetro.com

Voir notre page complète

Gand – Ghent : effets bénéfiques

Un projet de cinq ans dans la ville flamande de Gand démontre les effets bénéfiques des superîlots.

La création de secteurs pour empêcher le transit de l’un à l’autre. Les liaisons interquartiers se font par le périphérique R40

Le nombre de cyclistes a augmenté d’un quart et le nombre d’utilisateurs des transports publics de neuf pour cent. En revanche, le circulation automobile a diminué de douze pour cent. En conséquence, il y a eu moins d’embouteillages et d’accidents de la circulation, et les transports publics ont pu respecter leur horaire sans problème. Source inoovationorigin.com

A télécharger : le plan de mobilité de Gand ( en français ) sous forme de 95 diapositives Plan de mobilité de Gand 2030

Minneapolis s’engage

Minneapolis (États Unis), a créé trois circuits en boucle dans le centre-ville avec des « améliorations » pour les piétons et les cyclistes afin de les distancer socialement, mais a quand même permis aux conducteurs de traverser les circuits afin d’accéder aux destinations situées dans le périmètre du programme “Stay healthy street“. Résultat : il y avait 33 % de piétons et de cyclistes de plus sur les rues situées à l’intérieur des superîlots avant que la pandémie ne renvoie les habitants chez eux.  Et ce, même sans le genre d’attention particulière accordée à des choses comme l’amélioration de l’accès aux transports en commun, aux espaces verts et aux services essentiels que Barcelone a intégrée dans son programme. Source : streetsblog

Minneapolis a par ailleurs introduit le 30 km/h généralisé en novembre 2020, avec des exceptions

Voir notre page Minneapolis un programme ambitieux

Seattle – bientôt un superîlot à Capitol Hill

Dans un effort pour améliorer les conditions de sécurité des piétons et des cyclistes de la ville, Seattle envisage de mettre en œuvre une série de mesures de modération de la circulation le long d’une section de six pâtés de maisons de son quartier Capitol Hill qui créerait le premier  de “superîlot” de la ville.

Cette décision intervient alors que le nombre de piétons tués monte en flèche dans les villes américaines et que les municipalités continuent de se battre pour mettre en œuvre avec succès les améliorations de la conception des rues liées à la Vision Zéro.

Source : Archnict

Pérou : les communes pourront mettre en place des superîlots

Le ministère du Logement, de la Construction et de l’Assainissement (MVCS) a mis à jour le Guide pour le conditionnement des espaces publics ouverts afin d’intégrer de nouveaux types d’interventions qui peuvent être mis en œuvre par les municipalités provinciales ou de district.La mise à jour du guide, approuvée par la résolution ministérielle 168-2021-Logement, publiée aujourd’hui au Journal officiel El Peruano, intègre trois nouvelles typologies d’intervention des espaces publics ouverts, à savoir le “superbloc”, le “parc de poche” et le “projet semences”.Il s’agit d’initiatives innovantes qui ont été appliquées dans les villes à l’étranger et qui peuvent aussi être appliquées par les municipalités de notre pays, afin d’adapter les espaces publics au contexte de la pandémie.

Schéma extrait du guide des espaces publics

Le superîlot est composé de plusieurs pommes préexistantes. L’intervention consiste à reconfigurer la circulation des véhicules à l’intérieur d’un ensemble de blocs pour prioriser la circulation des piétons et des cyclistes et générer des circuits fermés de circulation à basse vitesse.
Le “parc de poche” cherche à agrandir la surface piétonne des trottoirs sur la voirie, principalement dans les coins de rues. Dans ce cas, des éléments de protection routière et du mobilier sont placés en faveur des citoyens (…).
Source : Andina