Des superîlots : le plan de Barcelone pour rendre la rue aux habitants

La nouvelle stratégie radicale de la capitale catalane limitera la circulation à un certain nombre de grandes rues, réduisant ainsi considérablement la pollution et transformant les rues secondaires en « espaces citoyens » pour la culture, les loisirs et la vie de quartier.

Vocabulaire

  • En catalan : superilla – superilles au pluriel
  • En Castillan : supermanzana
  • En anglais : superblock
  • En français : superîlot

Les quatre objectifs des superîlots

  1. Améliorer la convivialité et l’habitabilité de l’espace public
  2. Aller vers une mobilité plus durable
  3. Augmenter les espaces verts et améliorer la biodiversité
  4. Promouvoir la participation citoyenne et la coresponsabilité

Copie d’écran de la vidéo – Récupération de l’espace public en faveur de la mobilité douce

Dans les superîlots (superilla) la mobilité douce est prioritaire

Dans la dernière tentative d’une grande ville pour s’éloigner de l’hégémonie automobile, Barcelone a des projets ambitieux. Actuellement confrontée à des niveaux de pollution et de bruit excessifs, la ville a élaboré un nouveau plan de mobilité visant à réduire la circulation de 21 %. Et ce plan s’accompagne d’une mesure supplémentaire : libérer près de 60 % des rues actuellement empruntées par les voitures pour en faire des « espaces citoyens ». Le plan s’articule autour de l’idée de superilla (superilles au pluriel) ou superîlots (super blocks en anglais). Supermanzanas à Madrid ou au Pays basque.

Comment ça marche ?

Aujourd’hui réseau de base à 50 km/h avec pour but le déplacement
Avec le « superîlot » 10 km/h et rendre la ville aux habitants

Le superîlot regroupe plusieurs îlots avec des rues où la circulation est réduite à près de zéro, l’espace autrefois occupé par les voitures étant cédé aux piétons et aux aires de jeux. Dans le quartier de l’Eixample aux rues tracées en quadrilatère, ce sont 9 îlots pour un superîlot. Le transit est supprimé et les lignes de bus déplacées. Les voitures des riverains et les livraisons peuvent y accéder mais dans un circuit en boucle et à 10 km/h.

Les « superîlots » de Barcelone, sans voitures, pourraient sauver des centaines de vies

Barcelone pourrait sauver des centaines de vies et réduire la pollution atmosphérique d’un quart si elle met pleinement en œuvre son programme radical de réduction de la circulation, affirme un nouveau rapport.
Une étude réalisée par l’Institut de santé mondiale de Barcelone calcule que la ville pourrait éviter 667 décès prématurés chaque année si elle créait les 503 super-blocs prévus dans son plan initial – contre six actuellement.

Copie d’écran de la vidéo
Porte de la « superilla » ou superîlot du Poblenou

Le rapport affirme que la création des 503 superîlots réduirait les niveaux de NO2 de 24 %, passant du niveau actuel de 47 à 36 Mg. Une diminution à cette échelle permettrait d’aligner les niveaux de NO2 de Barcelone sur la recommandation de l’OMS d’un maximum de 40 microgrammes par mètre cube.

L’espérance de vie du résident moyen de Barcelone pourrait augmenter de près de 200 jours, ajoute le rapport, ce qui permettrait à la ville d’économiser 2 milliards de francs par an.

Les avantages les plus notables en matière de santé proviendraient de la réduction de la pollution atmosphérique (évitant 291 décès prématurés par an), suivie de la réduction du bruit dû à la circulation et des effets d’îlots de chaleur (évitant respectivement 163 et 117 décès prématurés).

A Barcelone, il a été calculé qu’avec une diminution de 13% de la circulation on pouvait récupérer 70% de l’espace public.

Voir notre page ad’hoc  détaillée « Vitoria-Gasteiz (capital du Pays basque) pionnière en matière de superîlots » appelés supermanzanas au Pays Basque.

Le superîlot de Poblenou


Lorsque le premier superîlot a été introduit en 2017 à Poblenou, dans le nord de la ville, il s’est heurté à l’opposition des automobilistes et aussi de ceux qui affirmaient qu’il serait ruineux pour les entreprises locales.

Cependant, l’opposition s’est estompée, les habitants ayant commencé à profiter des avantages d’un quartier sans circulation. Il y a également 30 % de commerces locaux de plus qu’auparavant et la zone a connu une augmentation significative du nombre de personnes se déplaçant à pied ou à vélo. Revers de la médaille, le coût de l’immobilier  augmentent.

le superîlot de Poblenou – projet pilote de la démarche – a reçu en juin 2019 une mention spéciale au Prix européen de l’espace public urbain 2018. Ce concours souligne l’importance de l’espace public en tant que catalyseur de la vie urbaine et vise à renforcer les investissements publics dans sa conservation et son amélioration.

 

Superîlot del Poblenou. Situation provisoire images de synthèse du haut et situation future images du bas

Le sud du quartier de Gràcia a permis dès 2003 de voir que le principe du quartier (presque) sans voiture fonctionnait comme Rue de l’Avenir a pu le voir.

La ville de barcelone va continuer sa politique de mise en place progressive de superîlots.

De même pour sa politique de réduction des vitesses et de généralisation du 30 km/h. Dès le 1er mars 2020 toutes rues secondaires passent à 30 km/h.

 

Principale source et extraits : site de la ville de Barcelone,  the Guardian dans la série « This is Europe » 

Vidéo

Superîlots de Barcelone : changer le tracé des rues, changer son quartier

(extrait de la présentation de la vidéo de Streetfilm)

Les automobilistes peuvent entrer dans le superîlot mais doivent suivre un parcours en boucle à 10 km/h

Il y a plus de deux ans, Barcelone a rendu nerveux le monde des transports quand elle a annoncé qu’elle essaierait de réinventer des parties de la ville en développant un système de superîlots, en transformant certains réseaux de rues pour donner la priorité aux gens plutôt qu’aux voitures. Sur une sélection de petits réseaux de rues, de grandes parties des carrefours et de la voirie sera reprise pour des parcs et des endroits de rencontre pour la communauté. Les véhicules ne seront pas bannis, mais le réseau viaire sera redessiné pour que le trafic rapide, de transit soit découragé par de multiples changements de sens de circulation, de rétrécissements de la chaussée et de limitations de vitesse. Ainsi, la quasi-totalité des véhicules présents seront soit des habitants du quartier, soit des personnes ayant à faire dans ces rues.

Un superîlot encourage plus d’habitants à utiliser les rues, en toute sécurité. Les enfants à jouer et explorer. Les personnes âgées ou à mobilité réduite trouvent de l’espace pour se reposer ou se sociabiliser. Pour les cyclistes, ce sera plus de sécurité et pour les jeunes enfants, plus de confiance quand ils roulent. Ils donnent aussi plus de verdure et d’air pur, tout en réduisant drastiquement les niveaux de bruit et de pollution atmosphérique.  (…)

Lien vers la vidéo de StreetFilms en anglais avec des sous-titres en français (août 2018) de 8.44

Les bénéfices du superîlot du Poblenou

L’évolution et les gains du superîlot du Poblenou de 2016 à 2018