Le Grand Conseil de Bâle-Ville demande le 30 km/h généralisé

Zone 30 à Bâle Photo Rue de l’Avenir

Le 30 km/h devrait s’appliquer 24 heures sur 24 dans presque toutes les rues de Bâle-Ville. C’est plus strict que dans la ville de Zurich.

L’été dernier, la décision de l’exécutif de la ville de Zurich a fait la une des journaux: le projet de ralentir non seulement dans les rues du quartier, mais aussi sur les axes principaux, a fait des vagues.

Après une âpre résistance des parlementaires bourgeois et de la direction économique cantonale – en raison des inquiétudes concernant le ralentissement des transports publics – la ville a abandonné l’idée d’une introduction généralisée.
Le 30 va y être mis en place rue par rue.

Beaucoup de discussions à Bâle aussi

Ce qui a échoué à Zurich franchit maintenant le premier obstacle à Bâle-Ville: le Grand Conseil de Bâle a chargé mercredi le Conseil d’État de développer un concept pour l’introduction du  30 km/h généralisé à Bâle. Les Verts, les Socialistes et les Verts les libéraux ont voté pour cette proposition.

Les récriminations habituelles sur les feux bleus, les pompiers et les transports publics ont été avancés sans succès.

Bâle-Ville va de l’avant

En fin de compte, cependant, la gauche avec les verts libéraux, ont prévalu contre la résistance des partis bourgeois. La motion a été transmise au Conseil d’État avec 50 contre 44 voix et 3 abstentions. La Conseillère d’État en charge de la construction et des transports, Esther Keller (Verts libéraux), était prête au nom du Conseil d’État à accepter la demande de rapport.

La discussion d’aujourd’hui a montré qu’il y a encore de nombreuses questions ouvertes.
Esther Keller, conseillère d’État en charge de la construction et des transports

Elle a admis que la mise en œuvre de 30 km / h ne serait pas une tâche facile: «La discussion d’aujourd’hui a montré qu’il y a encore beaucoup de questions ouvertes.»Tous devraient être clarifiés au cours des prochains mois avant que le Grand Conseil de Bâle-Ville ne décide finalement du 30 km/h.

Le sujet fait également débat dans de nombreuses autres villes suisses pour se conformer aux valeurs limites du réglementation de la protection contre le bruit de la loi sur la protection de l’environnement.

Source : SRF du 16 février 2022