les élu-es à l’origine d’ambitieuses réaffectation de la chaussée sont systématiquement récompensés

Des interventions à l’encontre des automobilistes garantissent une tempête médiatique, pourtant les élu-es à l’origine d’ambitieuses réaffectations de la chaussée et d’un nouveau partage des rues sont systématiquement récompensés.

De Milan à Londres, de Sydney à Vancouver, d’Oslo à Paris, de Lausanne ou Genève à Fribourg  la réaffectation de l’espace public des véhicules à moteur aux piétons et aux cyclistes va inévitablement plonger certains habitants dans des paroxysmes de colère.

Bien que la controverse sur l’aménagement de voies cyclables soit un thème persistant,  les électeurs ont maintes et maintes fois réélu les élu-es responsables d’ambitieuses réaffectations des rues, souvent avec une majorité écrasante. Bien que beaucoup présument que ces politiques sont toxiques, les projets qui rendent les villes plus vivables se sont avérés être une bonne politique urbaine et une bonne politique.

Milan

Piazza Dergano, une des 60 places du programme « piazze aperte » « récupérées » pour les habitants      Image Ville de Milan

Le maire de Milan, Giuseppe Sala, a été réélu plus tôt en octobre après avoir récupéré 22 000 mètres carrés de voies réservées aux véhicules pour créer 38 places de quartier sur trois ans et 22 miles (35 km) d’espace cyclable et piétonnier sur les principaux couloirs de circulation pendant la pandémie . Cette réorganisation des rues à l’échelle de la ville place la moitié du 1,35 million d’habitants de Milan à distance de marche d’un nouvel espace public. Les mesures ont été fortement opposées par certains habitants inquiets de la perte de places de stationnement et de d’espace sur la rue, mais les électeurs milanais ont finalement récompensé Sala avec 56% des voix .

Lire sur notre site

« Strada aperte » Milan va mettre en place l’un des projets les plus ambitieux d’Europe pour réaffecter l’espace des rues de la voiture au vélo et à la marche, en réponse à la crise du Coronavirus

« Piazze aperte » – « places ouvertes »

« Il est facile de discuter du stationnement », a déclaré G. Sala. « Mais il est difficile de contester un nouvel espace urbain rempli de gens et de signes de vie du commerce local et d’un objectif durable là où il n’y avait rien auparavant. Il est essentiel d’agir pour répondre au nom du climat et de la durabilité avec quelque chose de significatif que les gens peuvent voir, ressentir et utiliser.

Londres

 La priorité est inversée aux feux tricolores. 

Le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan, a été réélu en mai après avoir créé  160 miles (260 km) de nouvelles voies cyclables.

 Face à unopposant qui s’opposait à voix haute aux améliorations du vélo et de la marche, le maire travailliste a remporté 55 % des voix au second tour.

Lire sur notre site  

Londres donne la priorité aux piétons aux feux tricolores

Une vaste zone du centre de Londres sera sans voiture

Paris

Anne Hildago

Bien que critiquée pour sa politique de réapropriation de l’espace public en faveur de la mobilité douce et d’espaces sans voiture, Anne Hidalgo a été bien réélue.

L’année dernière, les électeurs parisiens ont reconduit la maire socialiste Anne Hidalgo pour un second mandat après une refonte radicale du paysage de la ville avant et pendant la pandémie.

Lire sur notre site

Paris passe au 30 km/h généralisé 

Paris supprime 70 000 places de stationnement et ici

Le plan vélo très ambitieux de Paris

Paris a les plus belles berges au monde

Paris veut créer une ZTL dans son centre

Anne Hidalgo a stimulé un âge d’or du cyclisme, construisant des centaines de kilomètres de pistes cyclables, transformant la rue de Rivoli en un couloir prioritaire pour les vélos et les bus, et piétonniser une voie express le long de la rive droite de la Seine.

L’opposition intense et les protestations des conducteurs ne se sont pas traduites par des votes : Anne Hidalgo a gagné avec une marge de 18 points de pourcentage au deuxième tour de scrutin.

Montréal

Valérie Plante, mairesse de Montréal

Les maires de deux villes d’Amérique du Nord – Mike Duggan à Détroit avec 75% des voix en sa faveur et Valérie Plante à Montréal  ont été réélus assez facilement.

Valérie Plante est parvenue pour une deuxième fois à obtenir une majorité absolue des votes (52,2 % en 2021, contre 51,4 % en 2017) nous dit le Devoir du 8 novembre 2021. Son parti politique, Projet Montréal, a, lui, réussi à décrocher une majorité au conseil municipal (35 des 65 sièges).  De plus les résultats des candidats de son parti à la mairie du Plateau-Mont-Royal depuis 2009 sont symptomatiques. Les sens uniques et les pistes cyclables sont finalement pas mal populaires écrit Chris Mccray sur Twitter.  2009 : 44,8 % ; 2013 : 51,3 % ; 2017 : 65,7 % ; 2019 : 67,0 % ; 2021 : 74,6 %

Lire sur notre site 

Montréal teste le lieux de vie pendant la pandémie et mesures transitoires Covid19

Barcelone : les superîlots gagnants

Le programme des superîlost de Barcelone est un grand succès.  Ici le superîlot de Sant Antoni  Photo: Silvia Castoran

La maire de Barcelone, Ada Colau, a été réélue en 2019 par le conseil municipal après avoir étendu les couloirs cyclables à l’échelle de la ville et créé des « superîlots » innovants – des rues de quartier prioritaires pour les piétons équipées de chaises, de tables et de jeux pour apaiser la circulation et créer un espace communautaire.

Lire sur notre site

Avant les superîlots les premiers quartiers (presque sans) voiture  –

Le superîlot de Grácia 

Superîlots le plan de Barcelone pour rendre les quartiers aux habitants

Superîlot géant (l’Eixample) Barcelone va étendre de manière radicale et permanente son programme de superîlots

Ville à 30

Mesures Covid19 : plus de place pour la mobilité douce et les bus avec le déconfinement

Elle et son gouvernement ont plus que doublé le réseau cyclable et réaffecté 30 000 mètres carrés d’espace routier à d’autres usages.

D’Oslo à Sydney en passant par Tel-Aviv

Oslo vers la ville sans voitu

Et à Oslo, le conseil municipal a réélu la maire Marianne Borgen en 2019 après avoir introduit des politiques qui ont supprimé des places de stationnement du centre-ville pour réduire la pollution.

Lire sur notre site 

Centre sans voiture ou accès restreint ? L’exemple inspirant d’Oslo

Oslo vers Vision zéro

Clover Moore à Sydney a déjà remporté trois réélections malgré un fort retour en arrière de son programme pro-cyclisme ; elle brigue maintenant un cinquième mandat en décembre.

L’électorat de Tel-Aviv a réélu Ron Huldai en partie grâce à ses actions sur les pistes cyclables et l’espace piéton.

Les électeurs nous rappellent constamment que ce sont eux et non les experts, les tweeteurs ou les rédacteurs des manchette qui décident des élections. Bien que la réaffection des rues constituent de manière répétées des défis de relations publiques pour les villes, l’expérience montre que les résidents s’adaptent rapidement aux changements effectués sur la rue et que les prédictions cauchemardesques de la circulation et de défaillances commerciales ne se réalisent pas.

New York : Times Square rendu aux piétons et aux cyclistes

Times square rendu aux piétons et aux cyclistes est un énorme succès   Image de Shinya Suzuki (Flickr)

Les auteurs de cet article l’ont vécu directement en tant que commissaire aux transports de la ville de New York et porte-parole du département du maire Mike Bloomberg, qui a remporté un troisième mandat en 2009 quelques mois seulement après avoir piétonnisé Broadway à Times Square et après avoir construit 200 miles (322 km) de pistes cyclables en deux ans.

L’amélioration de l’espace sur rue a séduit les habitants. Dans le dernier sondage du New York Times sur l’ère Bloomberg en 2013, 72 % des New-Yorkais ont soutenu la création de places à travers la ville, 73 % ont soutenu le nouveau système de vélos en libre-service de la ville et 64 % ont soutenu les pistes cyclables. Si ces marges étaient des votes, les vélos et l’espace piéton seraient élus maire dans un éboulement.

La ville de Pontevedra a reçu de nombreux prix

En 1999, lorsque Miguel Anxo Fernandez Lores se présente aux élections municipales, la cité de Galice était sclérosée par la circulation. Il propose aux habitants de rendre leur ville accessible à tous, notamment aux plus vulnérables : personnes handicapées, seniors et enfants.

Lire sur notre site

Pontevedra: la ville où le piéton est roi

Pontevedra : ville à 30

Pour ce faire, celui qui est aujourd’hui encore maire de Pontevedra, réélu sans discontinuer depuis plus de vingt ans, ne s’est pas contenté de rendre piétonnes quelques rues, de planter des arbres ici et là. Il développe un projet global qui dissuade vraiment les gens d’utiliser leur véhicule individuel.

L’expérience dépasse souvent les peurs une fois que les projets ont eu le temps de faire partie de la vie quotidienne des villes. Des études menées à New York , Londres , Toronto , San Francisco et d’autres villes américaines ont déterminé que les infrastructures piétonnes et cyclables augmentaient les ventes au détail en améliorant les rues et les magasins qui les bordent pour les acheteurs à pied, à vélo et en transports en commun.

À Détroit, Mike Duggan espère voir un soutien similaire après avoir supervisé la plus grande construction en un an de pistes cyclables protégées aux États-Unis et créé un réseau de places et d’espaces piétons au centre-ville. Le parcours de Valérie Plante vers la réélection à Montréal le 7 novembre est contesté par Denis Coderre, qui a critiqué ses politiques favorables aux vélos et aux piétons. Les critiques ont décrit Plante comme déconnectée des résidents ordinaires, mais même son adversaire prend soin de promettre qu’il n’inverserait pas sa voie cyclable protégée par sa signature sur la rue St Denis.

Genève, Lausanne et Fribourg

Genève, quai du Mont-Blanc. Piste cyclable définitive sur un axe principal à forte circulation.

Les équipes politiques en places à Genève, Lausanne et Fribourg ont été reconduites malgré les critiques. À Genève une votation cantonale sur la possibilité de supprimer 4000 places de stationnement a finalement été gagnée assez facilement malgré l’opposition d’une minorité bruyante conduite sans succès par un ancien conseiller d’État. Cette votation a servi de référendum indirect à la politique de création de nouveaux espaces à priorité piétonne et de voies cyclables transitoires Covid19. Les voies cyclables ont été pérennisées à Genève et Lausanne. La ville et le canton de Fribourg ont réélu les magistrats qui se sont engagés pour la mobilité douce et pour des villes apaisées.

Lire notre site 

Genève : voies cyclables, 10 zones de rencontre et 2 zones piétonnes

Lausanne : voies cyclables, 18 zones de modération, quais et marché sans voiture

Fribourg passe au 30 quasi généralisé pour lutter contre le bruit routier

La politique ambitieuse de ces élus romands a été plébiscitée et récompensée par les électeurs et électrices.

La controverse sur les pistes cyclables peut être extrêmement répétitive, au point que même les journalistes en ont assez du rituel consistant à discuter des pistes cyclables uniquement en termes de controverse.

Montréal voies actives sécuritaires Source « La Presse » quotidien québécois électronique gratuit

Réfléchissant à une décennie de controverses sur les vélos à travers le Canada, le Globe and Mail de Toronto a demandé ce mois-ci : « La guerre contre les pistes cyclables est-elle enfin terminée? « 

Peut-être pas encore tout à fait, mais l’éditorial estimait que les pistes cyclables étaient « passées de points chauds politiques – et de signifiants idéologiques – à une infrastructure civique standard ».

Il a ajouté : « Les disputes sur les pistes cyclables sont réglées. Ils deviennent ce qu’ils auraient dû être depuis longtemps : un moyen ordinaire de se déplacer dans nos villes ».

C’est aussi un moyen de plus en plus ordinaire pour les maires de gagner les élections.

Sources : 

  • Le texte de Janette Sadik-Khan et de Seth Salomonov dans le Guardian du 29 octobre 2021 a servi de base à cette page
  • *Le Monde

Janette Sadik-Khan est une ancienne commissaire aux transports de New York et aujourd’hui directrice de Bloomberg Associates. Seth Solomonow est conseiller et stratège chez Bloomberg Associates, spécialisé dans l’espace public et les infrastructures de transport durables. Les auteurs ont fourni des conseils pro bono à Giuseppe Sala et Mike Duggan sur leurs plans de récupération de l’espace public.

Nota Bebe:

Le texte d’origine de Janette Sadik-Khan et de Seth Solomonov est axé sur la réélection du ou de la maire. Dans plusieurs pays c’est l’élection d’une équipe.
Choix des photos Rue de l’Avenir,