Fribourg2022-04-09T15:30:05+02:00

La Ville de Fribourg passe au 30 pour lutter contre le bruit routier

Le canton de Fribourg a validé le projet de la Ville de Fribourg le 8 mars 2022

Ville de Fribourg, axe 30 sur la route des Alpes  (Photo Rue de l’Avenir)

Pour lutter contre le bruit la Ville de Fribourg va mettre 75% de son réseau routier à 30 km/h ou moins.

Communiqué de la ville de Fribourg du 8 avril 2022.

Le Canton a publié, ce vendredi 8 avril, sa décision sur le projet d’assainissement du bruit routier en ville de Fribourg, ainsi que la décision relative aux signalisations d’abaissements de la vitesse. Le dispositif d’assainissement, élaboré par la Ville de Fribourg, comprend la pose de revêtements phonosabsorbants et prévoit des abaissements de vitesse à 30 km/h sur une partie du réseau routier communal, de jour comme de nuit. D’autres axes doivent être également limités en vitesse de manière à garantir la cohérence du réseau. Ces différentes solutions permettront non seulement de répondre aux exigences légales en termes de bruit mais également d’améliorer la qualité de vie des citoyennes et citoyens.

Le projet d’assainissement au bruit routier des routes communales de la Ville de Fribourg (voir communiqué du 11 septembre 2020) va de l’avant. En septembre 2020, le Canton avait publié le projet de sa décision sur le concept d’assainissement. Phase suivante de la procédure, la DIME (Direction du développement territorial, des infrastructures, de la mobilité et de l’environnement, anciennement DAEC)  publie ce vendredi la décision d’assainissement du bruit routier dans la Feuille officielle. En parallèle, le Service des ponts et chaussées (SPC) publie les mesures de signalisation d’abaissements de vitesse. Canton et Ville collaborent étroitement dans ce dossier : si la compétence pour les décisions citées ci-dessus incombe au Canton, c’est la Ville qui a élaboré le projet d’assainissement et qui appliquera les décisions.

Deux fois moins de personnes touchées

Le droit fédéral demande à la Confédération, aux cantons et aux communes d’assainir leurs routes respectives, en privilégiant les mesures à la source que sont prioritairement la pose de revêtement phonoabsorbant et les abaissements de vitesse, afin de réduire les nuisances liées au bruit routier. Avant assainissement, quelque 7350 personnes et 313 bâtiments sont exposés à un dépassement des valeurs limites d’immission (VLI) ou même des valeurs d’alarme (VA). Après assainissement, en combinant la pose de revêtement et les abaissements de vitesse, ce chiffre sera divisé par deux : quelque 3800 personnes ne seront plus exposées à un dépassement, alors qu’environ 3’500 personnes et 144 bâtiments resteront touchés, mais de manière réduite. Il n’y aura plus aucun dépassement des valeurs d’alarme. Côté investissements, la Ville de Fribourg aura consacré plus de 6 millions de francs à la mise en œuvre de mesures de protection contre le bruit. Partout où cela a été nécessaire et possible, des revêtements phonoabsorbants ont été posés de manière anticipée dans le cadre des travaux sur le réseau routier communal.

Abaissements de vitesse

En sus de la pose d’un revêtement spécifique, une limitation de la vitesse de 50 km/h à 30 km/h est prévue sur 26 axes. La mesure comprend la mise en zone 30 km/h sur 17 axes routiers.

Ville de Fribourg Zone 30 de l’Auge (Photo Rue de l’Avenir)

Ces abaissements de la vitesse qui permettent la fois d’assainir au bruit routier, de garantir une cohérence du réseau et de limiter les reports de trafic indésirables, s’inscrivent dans un concept général qui tient notamment compte de la hiérarchie du réseau routier, de la nécessité de préservation des quartiers du trafic de transit. Le détail des axes routiers est visible sur le site de la Ville.

Voir la démarche d’origine de la Ville de Fribourg en septembre 2020

Qualité de vie améliorée

Un abaissement de la vitesse a de nombreuses répercussions positives pour les citoyennes et citoyens. Outre l’objectif principal de protection contre le bruit, la sécurité et la qualité de vie s’en trouveront améliorées, tout comme la cohabitation sur le réseau routier entre véhicules motorisés et modes de déplacement doux. Il ouvrira également la possibilité de requalifier les rues en limitant leur gabarit.

La date à laquelle les mesures pourront être mises en œuvre dépendra de la suite de la procédure. Actuellement, un délai de 30 jours est accordé pour un éventuel recours auprès du tribunal cantonal.

Le bruit routier, un danger pour la santé

Genève, bd du Pont d’Arve à 30 km/h pour réduire le bruit routier (Photo Rue de l’Avenir)

La Confédération évalue à 800 millions de francs par année le coût du bruit occasionné par le trafic et pour la plus grande part par le trafic routier. L’assainissement au bruit routier est ainsi un défi majeur tant pour la Confédération et les cantons que les communes. En effet, selon l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), une personne sur sept, en Suisse, est exposée à un bruit nuisible ou incommodant à son domicile en journée, et une sur huit la nuit. Le bruit induit des coûts externes importants et peut notamment entraîner des conséquences durables sur la santé: stress, fatigue chronique ou difficulté à se concentrer. Il induit par ailleurs des moins-values immobilières estimées à plusieurs centaines de millions de francs par année. La législation fédérale sur la protection contre le bruit définit des valeurs limites d’exposition au bruit routier à respecter et exige que les routes provoquant des dépassements de ces valeurs soient assainies, dans la mesure où cela est réalisable, au moyen de mesures proportionnées, en priorisant les mesures à la source que sont les revêtements phonoabsorbants et les réductions de vitesse qui sont considérées par le Tribunal fédéral comme une mesure efficace et peu coûteuse pour obtenir une réduction significative du bruit routier.

Communiqué de presse du Canton de Fribourg du 8 avril 2022

Assainissement du bruit routier :
Rapport d’assainissement avec mesures de la Ville de Fribourg approuvé

La Direction du développement territorial, des infrastructures, de la mobilité et de l’environnement (DIME) a approuvé le rapport de la Ville de Fribourg proposant des mesures d’assainissement du bruit de ses routes. La décision correspondante, qui a été précédée d’importantes et exigeantes études de la Ville, a été publiée le 8 avril 2022 dans la Feuille officielle. Parallèlement, le Service des ponts et chaussées (SPC) a publié sa décision approuvant les mesures nécessaires à la signalisation des abaissements de vitesse prévues par la Ville en complément de la pose d’un revêtement phonoabsorbant pour atteindre les objectifs de protection contre le bruit.

Après avoir examiné le rapport de la Ville de Fribourg relatif à son étude d’assainissement du 10 février 2022 et en tenant compte des préavis du SPC et de Section bruit du Service de l’environnement, la DIME est d’avis que les mesures prévues par la Ville de Fribourg répondent aux exigences légales en la matière et qu’elles sont appropriées pour l’assainissement du bruit routier. De son côté, le SPC précise dans sa décision comment la signalisation « vitesse maximale 30 km/h » et les zones 30 doit être mis en place sur les routes (…).

Le délai de recours court

La mise en œuvre des mesures prévues est du ressort de la Ville de Fribourg. La date à laquelle elles pourront être mises en œuvre dépendra de l’évolution de la procédure. Actuellement, un délai de 30 jours court pour un éventuel recours auprès du Tribunal cantonal. Les personnes intéressées peuvent consulter le dossier complet auprès de la DIME et de la Ville de Fribourg. De plus amples informations sont également disponibles dans le communiqué de presse de la Ville de Fribourg.

Limitation 30 km/h

(extrait du site de la ville de Fribourg)

Une mesure simple et efficace pour lutter contre le bruit routier est de limiter la vitesse à 30 km/h. Elle permet une réduction du bruit entre 2 et 4.5 décibels. 

La Ville de Fribourg a identifié un certains nombre d’axes où une limitation de vitesse était nécessaire pour répondre aux exigences de l’OPB. D’autres routes seront également limitées pour des raisons de cohérence du réseau. Au total, 75% des routes de la ville de Fribourg passeront à 30 km/h.

30 km/h ou zones 30  ?

Dans les quartiers qui s’y prêtent, la Ville de Fribourg a créé un certains nombre de zones 30, et va continuer de le faire. Dans ces secteurs, un certain nombre de règles particulières s’appliquent : priorité de droite aux carrefours, suppression des passages piétons.

Sur les grands axes routiers, la vitesse est limitée à 30 km/h mais les règles de circulation habituelles s’appliquent !

Nota bene de RdA
Généralement, on considère qu’une ville est à 30, lorsque 80% de son réseau urbain est à 30 km/h ou moins.
À titre de comparaison, à Bâle, « seulement » 56% du réseau est à 30 km/h, soit 294 km de rues (chiffres 2019 selon la NZZ).

Sources :

Pour aller plus loin

Aller en haut