«Ville apaisée, nouveaux usages urbains» 

Bonnes pratiques en Europe de zones à accès automobile restreint

Conférence en ligne gratuite le jeudi 3 février 2022

Co-oganisée par Rue de l’Avenir Suisse, Rue de l’Avenir France et le Cerema

Comment arriver à des quartiers apaisés, à faible circulation et où il fait bon vivre ?
C’est la question a laquelle cette conférence en ligne tentera de répondre.

Contexte

La volonté de réduire l’accès de la circulation automobile peut prendre plusieurs formes. Dans certaines villes d’Europe du Nord, c’est une stratégie globale qui dissuade tout transit dans le centre élargi avec un renversement de la hiérarchie des modes de déplacement et un plan de circulation créant des secteurs étanches et une politique d’abaissement des vitesses et de promotion des déplacements à pied et à vélo.

Plus récemment, pour revitaliser la vie de quartier et pour mettre au premier plan les piétons et les cyclistes. Barcelone a choisi, avec les superîlots, de privilégier le cadre de vie de proximité. A l’intérieur de ceux-ci, l’espace public est requalifié pour l’agrément des habitants. Les véhicules motorisés en sont exclus à l’exception des riverains et des livraisons.

Cette politique globale de reconquête de l’espace public a pour conséquence que les automobilistes doivent s’adapter à la nouvelle morphologie urbaine et non l’inverse. On retrouve cette priorité donnée à un usage collectif de l’espace public dans l’action menée à l’échelle des quartiers dans de nombreuses villes d’Europe.

Cette réappropriation de l’espace public, qu’il s’agisse de “quartiers ou rues libres”, de ”rues aux enfants”, de ”rues scolaires”, s’est développée depuis plusieurs années dans différents pays. De même des aménagements variés, ludiques, végétalisés ou la simple jouissance d’un espace public de proximité, sont rendus possibles par des décisions en matière de stationnement ou d’amélioration du cadre de vie.

Ces politiques locales de restriction de l’accès des automobiles dans les quartiers et ces mouvements citoyens ont une audience large, en phase avec les préoccupations nées de la crise sanitaire et celles de l’atténuation et de l’adaptation au changement climatique. Du coup, il nous a semblé intéressant de nous interroger sur les conditions pour qu’elles engendrent une dynamique en faveur de quartiers à vivre

Le programme des superîlost de Barcelone est un grand succès. La ville doit veiller à ce qu’il ne se produise pas une gentrification des quartiers Phot Silvia Cassoran, ville de Barcelone

Inscription (délai 31 janvier) c’est ici

Programme à télécharger au format pdf  (2 pages)

Programme de la conférence en ligne du 3.02.22

Évaporation de la circulation. Les recherches montrent que lorsque la capacité routière est transférée vers d’autres modes de transport, la plus grande partie de la circulation aux heures de pointe disparaît du réseau.
Les conducteurs se tournent vers d’autres modes, effectuent leurs déplacements à d’autres moments ou changent de destination.
Source Global Designing Cities Initiative

Programme définitif à télécharger

Programme conférence en ligne du 3.02.22

Galerie d’images

Groningue ou Groningen  (nord des pays-Bas) : des quartiers étanches empêchent le transit et favorise la mobilité douce

Louvain. Plan de circulation en marguerite repris de ceux de Gand et de Groningue

Londres : une des 100 Zone à accès restreint et faible circulation  (LTN) « Low traffic neighborhood » avec contrôle électronique d’accès  Image Brixton Buzz

Berlin. Rue pour le jeu, fermée une fois par semaine à la belle saison. A noter la nouvelle signalisation « rue pour le jeu – Spielstrasse ».

Programme « Piazze aperte » à Milan avec utilisation de la peinture au sol et de l’urbanisme tctuique

Urbanisme tactique. Marquage sauvage sur Hackney Road, dans l’arrondissement de Tower & Hamlet à Londres, pour permettre la distanciation de sécurité

Stockholm Ville d’une minute Photo Vinnova/ArkDes

Portique électronique de la ZTL de Turin. L’accès est restreint de 7.30 à 10.30

Pays-Bas Borne rétractable contre le transit parasite avec contrôle électronique.  Temps d’attente de 45 secondes pour l’automobiliste (copie d’écran)

Rebellion des écoles – les manifestation pour un accès plus sûres à l’école ont démarré à Barcelone

Oslo. » Zone du coeur – hjertesone » où il est interdit de déposer ou de reprendre des élèves en voiture. Les places d’arrêt et de ramassage (les deux petits coeurs) sont situées en dehors de la zone du coeur

La ville de Bâle a désigné des zone de rencontre pour le jeu et encourage les enfants à jouer sur la chaussée

abc