La mobilité au temps du COVID-19 

Rue de l’Avenir suit attentivement les effets de la crise sanitaire sur le partage de la rue.

Plusieurs villes dans le monde mettent en place des stratégies ambitieuses en faveur de la mobilité douce. Des rues sont entièrement piétonnisées et des pistes cyclables « pop up » voient le jour au détriment de places de stationnement ou de voies de circulation.

En Suisse, selon nos informations, aucun changement n’est encore visible. 

Durant le confinement, les feux des carrefours dans les villes avaient été mis temporairement en phase clignotante. À l’heure où ce texte est rédigé, l’aménagement des voies cyclables et l’élargissement de certains trottoirs sont programmés ou à l’étude dans quelques villes principales (Genève, Bâle, Berne).

Lausanne Ouchy durant le semi-confinement

Peu de changements en Suisse

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’attentisme suisse dans les politiques de la rue au sortir du confinement :

  • la rue n’est pas une priorité : l’aménagement de l’espace public n’est actuellement pas une priorité pour les administrations, et ce malgré que de nombreux experts et associations voient cette période comme une opportunité à saisir. La diminution de la circulation, et les usages de la rue qu’elle a permis, sont le fait de la pandémie, et non d’ambitions précises par rapport à l’espace public.
  • la densité de population : en comparaison aux métropoles citées en exemple (Bogota, Bruxelles, Barcelone, etc.), la majorité des villes suisses sont de petite et de moyenne taille. Le COVID-19 n’y impacte donc pas de la même façon le système de transport. Le besoin d’aménagements provisoires y serait moins aigu.
  • le fédéralisme :  les interventions « coup de poing » observées ailleurs ne font pas partie de la culture politique suisse.

Avec le déconfinement progressif, la circulation reprend progressivement et les conflits entre piétons, vélos et voitures sur la voie publique réapparaissent. Avec la contrainte de la distanciation sociale et la perte d’attractivité des transports publics qui en découlent, des mesures et aménagements clairs sont nécessaires pour que tous les utilisateurs trouvent leur place. 

Rue de l’Avenir va continuer à suivre et documenter les mesures mises en place par les autorités de ces prochaines semaines. 

Infos à suivre…