VOYAGE RESPONSABLE

Le tram du littoral longe la mer du Nord, en Flandre occidentale entre La Panne (près de la frontière française) et Knokke-le-Zout  sur plus de 50 km et 68 arrêts.

80 itinéraires en Europe sans avion ni voiture

Voyager sans avion en Europe et même plus loin ? C’est possible pour tous les voyageurs.  Les guides Lonely  Planet proposent un ouvrage rassemblant des idées de périples clés en main en train, à vélo et à pied.

Les propositions vont du week-end à Bristol au circuit de plusieurs semaines passant par l’Italie, la Grèce et Istanbul. Une façon écolo de concevoir ses vacances, et une nouvelle manière de voyager, pleine de surprises, surtout quand le trajet offre autant d’étapes à visiter !).

Le livre

Les 80 itinéraires de ce livre se trouvent essentiellement en Europe. Grâce au rail bien sûr, qui vous emmène rapidement presque partout en Europe, mais aussi en combinant train et vélo ou marche, voire en prenant le bus ou en embarquant à bord d’un ferry. Ces derniers émettent certes une quantité de carbone non négligeable, mais on reste loin du transport aérien. En Norvège, vous trouverez même des ferries électriques !

Voyage au départ de Genève ou Lausanne vers la Slovénie.

Exemple d’adaptation d’un voyage du guide au départ de Romandie

Aller : départ de Romandie vers Venise, Trieste, Ljubljana et Bled
Retour : Bled, Ljubljana, Graz (sud de l’Autriche) puis train de jour ou de nuit pour Zurich

Bonus:

Graz est la première ville au monde à être passée au 30 km/h généralisé, il y a 25 ans déjà.

Ljubljana a fermé son centre-ville (10 ha) à la circulation motorisée il y a 10 ans.

Que trouve-t-on dans « Voyages Zéro Carbone (ou presque) » ?

Voici quelques exemples d’itinéraires que vous trouverez dans ce livre :
  • Un train de nuit vers Édimbourg et les îles écossaises, le Danube à vélo, un tour des cités andalouses, une incursion dans les Cinque Terre… les destinations les plus emblématiques d’Europe s’offrent à vous sous un nouveau jour en train, à vélo ou par la mer. Et au-delà, jouez à saute-mouton par-dessus les frontières en visitant par exemple Munich, Belgrade et le Monténégro lors d’un même voyage, ou en rejoignant le lac de Bled depuis Venise en passant par Trieste et Ljubljana.
  • Quelques itinéraires proposent d’aller plus loin en embarquant pour le Maroc ou la Tunisie.
  • Toutes les infos concrètes sur les différentes étapes, jusqu’au retour en France
  • Pour la Suisse on adaptera les parcours à partir a) Bâle, Zürich les destinations vers le nord et l’est avec de nombreuses en train de nuit b) Genève et Lausanne
  • Pour chaque voyage, le calcul de l’empreinte carbone, du budget transports, de la distance et du nombre de nuits
  • Une carte de chaque périple, et des suggestions pour prolonger son voyage.

Pour les plus téméraires ou les mieux organisés

1. Le Maroc par la mer

Genève – Madrid – Malaga en train. Puis Malaga – Melilla avec le ferry.
Visite du Maroc en train Fès, Meknès et Tanger.
Retour: Tanger – Algésiras (Andalousie).puis train vers Malaga,Valence, Barcelone, Montpellier – Genève.

2. Cercle polaire arctique

Bâle, Cologne, Hambourg, Copenhague, Stockholm et nord de la Suède

3. Tour de la Pologne en train

Bâle – Berlin en train de nuit puis Wroclaw, Gdansk, Varsovie, Cracovie et retour à Berlin.

4. Mais encore

La Sicile en train, la Toscane à vélo, Rome, Naples et la Sardaigne, l’Andalousie mauresque, pédaler au fil du Danube, la Finlande, la Laponie, les Balkans, les Carpates, la côte norvégienne.

Et les classiques : Orient Express et Transmongolien (7826 km entre Moscou et Pékin). L’EuroNight 323 relie Paris-Est à Moscou en 38 heures.

Source : Guide Lonely Planete « Voyages zéro carbone ( ou presque) »