Zone 30 à Séville en 2018, avant la généralisation du 30 km/h (Rue de l’Avenir)

Des villes plus sûres, des villes plus conviviales

La probabilité de mourir dans un choc à 50 km/h est de 90%, alors qu’à 30 km/h, elle est de 10%.

Acceptation sociale

Considérant comme  essentiel pour cette première évaluation, l’acceptation sociale des objectifs et des mesures mises en œuvre par le règlement, nous nous tournons vers l’étude récemment présentée par Ponle Freno et la Fondation AXA, qui est détaillée dans le rapport central (ci-dessus), avec quelques données qui peuvent nous rapprocher de cet aspect.

70% d’acceptation

Dans l’enquête, à la question de savoir s’ils étaient d’accord avec les limitations de vitesse actuelles, 71 % des répondants ont répondu qu’ils étaient d’accord et 29 % qu’ils n’étaient pas d’accord.
Toutefois, lorsqu’on leur demande s’ils croient aux effets de la mesure sur la réduction des taux d’accidents, les différences se réduisent sensiblement, et si 58% croient aux effets de la mesure, 42% sont d’un avis contraire.

Chicos (source magazine de la DGT)

Les conclusions nous permettent, d’une part, d’être optimistes quant à la réduction des accidents, mais nous devons continuer à travailler sur d’autres aspects ; dans une société convaincue des effets positifs de la mesure et de sa valeur, les niveaux de conformité et la réalisation des objectifs augmenteront.
Il y a encore du travail à faire pour modifier ces aspects de crédibilité dans la réglementation elle-même : information, éducation, publicité, diffusion d’arguments avec des approches didactiques accessibles au public…..
L’objectif ultime de cette mesure est d’améliorer la qualité de vie des citoyens, et il existe de multiples possibilités d’intervention dans différents groupes et domaines. Les centres éducatifs, les familles, les médias, les universités, les associations… et toute action formelle ou informelle, au-delà de la sphère technique ou législative, qui encourage le lien entre une attitude responsable et le bénéfice social, le respect et la coexistence pacifique, le respect des règles sociales et l’amélioration de la qualité de vie, sans oublier la réduction des accidents de la route, de la pollution, du bruit, des risques…

Source :

Rapport de la DGT (Direction générale de la mobilité) dans le magazine « Trafico y Seguridad Vial » Rédacteur Juan M. MENÉNDEZ, le 29 juin 2022
Images : Durios pour la DGT, sauf indication contraire

Copie d’écran du des deux premières pages du bilan du 30 km/h généralisé en Espagne un an après dans le magazine électronique de la DGT

Sur le même sujet sur notre site

Vous pourriez également être intéressé par

(Textes en VO espagnole)