De la zone de rencontre européenne à la rue partagée québécoise

Les zones de rencontre se sont multipliées,  en Suisse, en France, au Luxembourg, en Belgique et en Autriche. Cette vaste expérience a également permis de dégager les facteurs de succès et les éléments qui doivent faire l’objet d’une attention particulière.

Au Québec, la Table québécoise de la sécurité routière a approfondi les travaux sur le partage de la rue.
Dans son troisième rapport, publié en 2013, la Table proposait une définition de la rue partagée inspirée de celle de la zone de rencontre européenne et recommandait notamment de :

Définir un encadrement pour le concept de rue partagée qui peut être appliqué sur des rues locales municipales où la limite de vitesse est de 50 km/h ou moins et où l’on
trouve une concentration d’activités urbaines et de piétons, en considérant les besoins des personnes handicapées ainsi que les résultats des expérimentations et des recherches en cours;

Modifier le Code de la sécurité routière et les normes de signalisation pour introduire le concept de rue partagée.

Principes d’une rue partagée universellement accessible. | Source : Vivre en Ville d’après Ville de Montréal, 2017.

Rue partagée – Règles de circulation

Une rue partagée est un chemin public, ou une partie de celui-ci, sur lequel certaines règles de circulation sont modifiées pour donner la priorité aux piétons et assurer leur sécurité.

En plus de la présence d’une signalisation, les aménagements permettent aux usagers de déceler, de façon instinctive, que le partage de la chaussée y est particulier.

Règles de circulation à respecter sur une rue partagée

Les règles de circulation prévues au Code de la sécurité routièreCet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. continuent de s’appliquer sur une rue partagée, exception faite des règles spécifiques décrites dans cette page.

Règles de circulation pour les piétons sur une rue partagée

Sur une rue partagée, le piéton peut, à tout moment :

  • circuler à l’endroit et dans le sens de son choix;
  • traverser la chaussée à l’endroit de son choix.

Règles de circulation pour les cyclistes sur une rue partagée

Sur une rue partagée, le cycliste doit céder le passage à tout piéton qui circule sur une rue partagée ou la traverse.

Règles de circulation pour tous les véhicules routiers sur une rue partagée

  • Sur une rue partagée, le conducteur d’un véhicule routier doit :
    • circuler à une vitesse n’excédant pas 20 km/h,
    • céder le passage à tout piéton qui circule sur une rue partagée ou la traverse.
  • Le conducteur d’un véhicule routier n’est pas tenu de respecter la distance de 1 m pour dépasser ou croiser un piéton ou un cycliste dans la mesure où l’espace est suffisant pour permettre le dépassement ou le croisement sans danger.

Concrétisation dans la loi

Les réflexions ont mené à l’introduction du concept de la rue partagée dans le projet de loi no 165,
Loi modifiant le Code de la sécurité routière et d’autres dispositions, présenté en décembre 2017 et sanctionné le 18 avril 2018.

Le projet de loi prévoyait également d’autres mesures visant à favoriser le partage de la route, notamment

• le principe de prudence et

• les vélorues.

Source : Guide d’application et site du Ministère des transports

Pour aller plus loin