Minneapolis2020-11-30T14:10:22+01:00

Minneapolis (Minnesota) : un programme ambitieux

De nouveaux panneaux de limitation de vitesse de 30 km/h / 20 miles par heure ont été installés en octobre 2020 aux frontières des villes jumelles du Minnesota, annonçant des vitesses de circulation plus lentes et plus sûres dans les deux villes.

Les changements de limites de vitesse ont été mis en place par les deux conseils municipaux en 2019, sur la base de conclusions selon lesquelles, en bref, la vitesse tue.

Les villes (du Minnesota) autorisées à abaisser les limites de vitesse

Selon la législation de l’État, la vitesse maximale autorisée dans la plupart des rues urbaines et résidentielles est de 30 mph, mais la législation de l’État entrée en vigueur l’année dernière permet aux villes d’abaisser ces limites sans avoir à réaliser de coûteuses études techniques rue par rue ni à engager de longues discussions avec le ministère des transports du Minnesota.

La création de nouvelles limites de vitesse inférieures à 25 mph nécessite encore une analyse technique pour s’assurer qu’elles sont appliquées de manière claire et cohérente dans toute la municipalité.
Il reste des exceptions relativement nombreuses.

Dès l’installation des panneaux d’entrée à Minneapolis à fin novembre 2020, la limite de vitesse de 20 mph dans les rues résidentielles locales est en vigueur. Les villes n’installeront généralement pas de panneaux de limitation de vitesse dans les rues résidentielles.

A noter que le slogan « 20 is plenty – 30 c’est assez » est celui de l’association britannique « 20’s plenty for us » qui s’engage résolument pour le 30 km/h dans les pays anglo-saxons

Minneapolis un plan ambitieux

Minneapolis a adopté un programme très ambitieux dont la généralisation du 30 est le couronnement

  1. plan d’action climat en 2013
  2. En 2016 le concept de  « rues intégrées ou complete streets » ou encore rue à circulation modérée, qui reprend à Minneapolis – c’est frappant – le droit du plus faible sur le plus fort des code de la rue belge et français : priorité aux piétons, ensuite aux cyclistes et aux transports publics. Les automobilistes viennent en dernier.
    1. Lire What are complete street ?
  3. la notion de quartier intégré (2016)
    1. Objectif : en 2040, tous les habitants de Minneapolis auront accès à l’emploi, aux services de vente au détail, à une alimentation saine, aux parcs et à d’autres besoins quotidiens en marchant, en faisant du vélo et en utilisant les transports publics.
    2. A comparer avec la ville du ¼ d’heure popularisée par Carlos Moreno et la Maire de Paris Anne Hidalgo.
  4. Vision zéro en 2017,
  5. un plan global d’actions (2019)
  6. introduction du 30 km/h généralisé en novembre 2020, avec des exceptions

Plus lentement est plus sûr

Des superîlots à la mode américaine

Minneapolis, a créé trois circuits en boucle dans le centre-ville avec des « améliorations » pour les piétons et les cyclistes afin de les distancer socialement, mais a quand même permis aux conducteurs de traverser les circuits afin d’accéder aux destinations situées dans le périmètre du programme « Stay healthy street« . Résultat : il y avait 33 % de piétons et de cyclistes de plus sur les rues situées à l’intérieur des superîlots accidentels avant que la pandémie ne renvoie les habitants chez eux.  Et ce, même sans le genre d’attention particulière accordée à des choses comme l’amélioration de l’accès aux transports en commun, aux espaces verts et aux services essentiels que Barcelone a intégrée dans son programme.

Source :streetsblog, streets mnCity of MinneapolisTwinCities Pioneer Press

Panneau d’entrée de Minneapolis et St Paul : limite générale 30 km/h sauf indication contraire. Image ville de Minneapolis

Aller en haut