L’Espagne est passée au 30 km/h généralisé le 11 mai 2021

Mise à jour 23.04.21

Le gouvernement avait approuvé mardi 10 novembre 2020, en Conseil des ministres, un décret royal qui réduit la limite générale de 50 à 30 km/h sur les rues à une voie ou à une seule voie par sens de circulation, qui sont majoritaires dans les villes espagnoles (par exemple, 80 % des routes à Madrid mais 100% dans les villes petites et moyennes). Cet arrêté royal entre en vigueur après que la Direction générale de la circulation (DGT) ait commencé à travailler sur cette mesure il y a près de deux ans, qui implique une réforme considérable du Règlement général de la circulation. De même, et avec une autre série de mesures décrétées, elle entrera  en le 11 mai 2021. Le décret royal a ét publié le 11 novembre et entre en vigueur le 2 janvier 2021. Cela a laissé 6 mois aux collectivités pour adapter la signalisation après la publication de l’arrêté.

La réforme du code de la route, qui introduit une vitesse générale de 30 km/h en ville, ne s’applique pas aux 2 x 2 voies ou plus, mais touche spécifiquement les rues à voie unique par sens de circulation.
La mise en place de la mesure, qui aurait dû se faire au début 2020, a été retardée pour des raisons évidentes de pandémie 1ère et 2e vague. Les élections rapprochées ont également contribué au retard.

Pas d’impact sur la fluidité de la circulation

La DGT (la direction générale des transports) assure que les nouvelles limitations de vitesse sur les routes urbaines n’affecteront pascal fluidité de la circulation. En effet la distribution est conforme à la règle 80/20 explique la DGT puisque les rues limitées à 30 km/h ne supportent que 20 % des déplacements, alors que les grandes avenues et les artères principales des villes supportent 80 % de la circulation même si elles ne représentent que 20 % de toutes les rues.

León (125 000 habitants – Castille et León ) ville 30 – image de diariodeleon.es

Amendes pour excès de vitesse en zone urbaine

Ce qui peut nous toucher, c’est notre porte-monnaie indique le site marca.com, car les nouvelles limitations de vitesse peuvent entraîner une augmentation considérable des amendes pour excès de vitesse dans les zones urbaines limitées à 30 km/h, ainsi que du montant de ces amendes selon que l’infraction est grave ou très grave. Pour les infractions graves, la sanction pour la conduite entre 31 km/ et 50 km/h sera de 100 euros, tandis que la sanction pour la conduite au-dessus de 50 km/h et jusqu’à 60 km/h sera de 300 euros et la perte de deux points sur le permis de conduire. Conduire entre 61 et 70 km/h coûtera 400 euros et quatre points, tandis que conduire entre 71 et 80 km/h sera puni de 500 euros et de la perte de six points.

Aggravation des sanctions jusqu’à la peine de prison

Les infractions très graves sont celles qui dépassent la vitesse autorisée de plus de 50 km/h. Ainsi, la conduite à plus de 80 km/h sur une route limitée à 30 km/h sera sanctionnée par une amende de 600 euros et le permis de conduire sera retiré pour six points.

Dépasser 90 km/h sur les routes urbaines limitées à 30 km/h est une infraction au code pénal et est puni d’un emprisonnement de trois à six mois ou de travaux d’intérêt général de 31 à 90 jours.

Il y a 10 ans déjà, la charte de Cordou (Cordoba)

L’une des décisions prises lors de la 2e réunion des villes pour la sécurité routière (Espagne) de mars 2011 est l’introduction du 30 km/h  dans toutes les rues à une voie afin de réduire le nombre de piétons tués ou blessés  dans les villes du pays.

Seules les rues / routes du réseau structurants à deux fois deux voies restenteront à 50 km/h, avec bande ou piste cyclable et voie bus.

La 2ème rencontre des villes pour la sécurité routière (2º Encuentro de Ciudades para la SEguridad Vial) s’est conclue par un accord de tous les participants pour travailler sur la sécurité routière urbaine et la mobilité durable et l’élaboration de la Charte de Cordoue (Carta de Córdoba).

Cette mesure a été approuvée par la Direction générale de la circulation du Ministère de l’intérieur et la Fédération espagnole des municipalités et des provinces (Federación Española de Municipios y Provincias) dans le but de réduire de 50 % le nombre de piétons blessés ou tués dans les villes.

Consensus national

On ne peut que constater que le message de la DGT Direction générale des transports (espagnol) porte. On ne voit quasiment pas d’opposition dans les médias, y compris sur les sites pour automobilistes.

Relevons dans un tweet du 22 novembre 2020 ce commentaire de la DGT, après avoir constaté que le 30 km/h diminue le bruit et à 90% le risque pour un piéton d’être tué la DGT conclue :

Qu’est-ce qui est le plus important, la voiture ou la personne ?

Villes espagnoles à 30

Régime futur: rue sans trottoir = 20 km/h rue à simple voie = 30 km/h 2×2 voies = 50 km/h

Verbatim de l’article 50 du règlement de la circulation approuvé par décret royal du 21 novembre 2020

L’article 50 se lit comme suit :

« Article 50 – Limitations de vitesse sur les rues urbaines et passages à niveaux

1. La limite de vitesse générique sur les voiries urbaines est

a) 20 km/h sur les rues à plate-forme unique. (NDT = sans trottoirs)

b) 30 km/h sur les routes à voie unique dans chaque sens de circulation.

c) 50 km/h sur les routes à deux voies ou plus dans chaque sens de circulation.

À cette fin, les voies réservées à la circulation de certains usagers ou à l’usage exclusif des transports publics ne sont pas comptées.

2. Les vitesses génériques établies peuvent être réduites après une signalisation spécifique par l’autorité municipale.

3. Exceptionnellement, l’autorité municipale peut augmenter la vitesse sur les routes à voie unique dans chaque sens jusqu’à une vitesse maximale de 50 km/h, après une signalisation spécifique.

(…)

L’article 50 en vo

Comment l’appliquer ?

Le 30 km/h pour transformer la ville

Copies d’écran de la vidéo de la DGT

La vidéo de la DGT de 2 minutes montre que le 30 km/h généralisé n’est pas une fin en soi, et que les municipalités peuvent profiter pour changer le visage de leur ville ou village en le rendant plus attractif pour les piétons et les cyclistes.
Des sous-titres français sont disponibles dans les réglages de YouTube.

Sondage : les automobilistes espagnols favorables au 30 km/h

La majorité des conducteurs espagnols – soit  62% (66% pour les femmes et les jeunes automobilistes de 18 à 34 ans) – sont favorables à la réduction à 30 km/h de la vitesse maximale autorisée, indique l’agence de presse Servimedia du 22 février 2021.

C’est l’une des principales conclusions de l' » Étude sur la mobilité sûre et durable « , promue par le Centre d’études Ponle Freno-Axa et réalisée par Kantar Insights entre septembre et octobre 2020 sur la base d’une enquête de plus de 50 questions à 4 004 conducteurs sur les aspects des habitudes de déplacement et de la mobilité sûre, durable, accessible et connectée.

Nota bene

La vitesse dans les superîlots de Barcelone, Valence et Vitoria-Gasteiz est de 10 km/h. A Pontevedra la vitesse dans les rues à priorité piétonne est de 6 km/h.

Mini palmarès avant le 11 mai 2021

  1. Pontevedra (Galice) : 100 % de la ville à 30 km/h
  2. Bilbao (Pays basque) : 100 %
  3. Palma de Majorque (Catalogne) : 90 %
  4. Madrid : 85%
  5. Barcelone (Catalogne) : 75% dès 2021. Tous les axes secondaires
  6. Valence 64%
  7. autres villes espagnoles

Sources : ELTIS, marca.com DGT