Bd du Pont d’Arve 30 km/h imposé par le Tribunal2021-04-25T12:41:23+02:00

Genève : le Tribunal impose un essai à 30 km/h pour lutter contre le bruit routier

Essai de 30 km/h sur 2 axes principaux, les bd du Pont d’Arve et de la Tour, pour lutter contre le bruit routier

La Ville de Genève voulait modérer la circulation sur le boulevard du Pont d’Arve, axe structurant, identifié comme l’un des plus bruyants de la ville dans le plan de mesures de lutte contre le bruit (OPB) il y a plus de 20 ans déjà. 

Le Canton s’y est opposé arguant que cela nuirait à la fluidité, la Ville de Genève a alors porté l’affaire devant le Tribunal qui a tranché en sa faveur. La Cour de justice genevoise s’appuie sur une jurisprudence récente du Tribunal fédéral (TF) selon laquelle la lutte contre le bruit peut justifier une limitation de vitesse, même «sur des routes de grand transit».  Elle a sommé l’État de tout tenter avant de prononcer des exceptions comme cela était son intention, et a imposé un essai d’une année.

La Ville et le Canton ont mis du temps à s’accorder sur les modalités d’application de l’ordre judiciaire. En effet la mise en place de l’axe à 30 km/h sur les boulevards du Pont d’Arve et de la Tour a eu lieu le 2 décembre 2019, deux ans après le rendu du jugement, en deuxième instance, le 14 novembre 2017. Ce temps a permis à la Ville, au Canton et la Police de se mettre d’accord sur l’évaluation. On pourra notamment comparer le bruit et le nombre de véhicules avant, pendant et après l’introduction de la mesure.

Mesures : 

  • Signal 30 km/h avec plaque complémentaire “Protection contre le bruit”
  • Radar pédagogique
  • Contrôle de vitesse par radar
  • Adaptation de la signalisation lumineuse et de l’onde verte au 30 km/h 
  • Marquage au sol
  • Oriflamme “ 30 km/h – moins de bruit + de sécurité”
  • Bande cyclable 
  • Revêtement phono-absorbant (mesure 2014)

Essai de 30 km/h sur le boulevard du Pont d’Arve pour lutter contre le bruit routier

Mise à jour 20 novembre 2020

L’essai du 30 km/h est positif

L’État veut pérenniser le 30 km/h sur les boulevards du Pont-d’Arve et de la Tour. L’enquête publique est lancée nous dit la Tribune de Genève du 13 novembre 2020.

L’essai n’a guère d’effet sonore de jour sur le boulevard du Pont-d’Arve – où les encombrements limitent de toute façon la vitesse – mais il en a de nuit: une réduction de 1,7 décibel qui peut sembler anecdotique, mais qui l’est moins quand on sait qu’un écart de 3 décibels marque un doublement du volume sonore.
Les différences sont plus marquées sur le boulevard de la Tour, tant de jour (-2,3 décibels) que de nuit (-2,5); les pics sonores y sont en outre élimés (…).

La circulation en souffre-t-elle? «On ne constate pas d’impacts notables», indique Roland Godel, au nom du Département des infrastructures à la TdG. Le temps de parcours n’est allongé que de 2% pour la circulation priveé. Quant aux bus, ils ne perçoivent même pas la différence (…)

Pour en savoir plus

Aller en haut