BPA2021-05-06T10:26:54+02:00

30 km/h: un changement de paradigme s’impose selon le BPA

Le BPA répondant à une consultation sur un projet de révision de loi sur la circulation routière en profite pour dire ce qui manque dans cette révision et demande d’abaisser les obstacles juridiques

Le projet de révision néglige en revanche – nous dit le BPA – un instrument important de renforcement de la sécurité routière: la facilitation de l’instauration de limites de vitesse à 30 km/h.

En effet, près de deux tiers des accidents de la route graves en Suisse se produisent à l’intérieur des localités. Rien que sur les tronçons routiers limités à 50 km/h, 1900 usagers de la route subissent des blessures graves chaque année et 80 autres perdent la vie. La plupart d’entre eux sont des piétons, des motocyclistes ou des cyclistes.

Or, la vitesse constitue un facteur déterminant en matière d’accidents de la route. Des études empiriques montrent que plus la vitesse de conduite est élevée, plus le risque d’accident est grand et plus les conséquences en cas d’accident sont lourdes. La limite de vitesse de 30 km/h recèle donc un énorme potentiel d’amélioration de la sécurité routière. Selon les calculs du BPA, instaurer davantage de limites de vitesse de 30 km/h permettrait de réduire de moitié au moins le nombre d’accidentés de la route graves.

Zone 30 à St Sulpice (VD)

Abaisser les obstacles juridiques et changer de paradigme

En Suisse, les zones 30 sont déjà nombreuses, en particulier dans les quartiers résidentiels. Pourtant, le potentiel de prévention n’est de loin pas complètement exploité, surtout dans les villes. Pour y remédier, il convient d’abaisser les obstacles juridiques qui entravent l’instauration de limites de vitesse à 30 km/h par les grandes et les petites communes.

Un changement de paradigme s’avère par ailleurs nécessaire: cette limite de vitesse ne doit pas se cantonner aux seules routes de quartier mais être étendue aux principaux axes de circulation lorsque la sécurité routière l’exige, car le potentiel de prévention y est même plus grand. Ces axes routiers resteraient toutefois prioritaires.

Pour lire le communiqué complet du BPA 30 km:h nov2020

Pour en savoir plus sur la consultation fédérale

Révision partielle de la loi fédérale sur la circulation routière, de la loi sur les amendes d’ordre et de huit ordonnances 
Autorité: Conseil fédéral    
Le projet contient la promotion de technologies respectueuses de l’environnement, la régulation de la conduite automatisée, l’amélioration de la sécurité routière des vélos électriques et la réalisation de diverses interpellations parlementaires. 
Date ouvert: 12.08.2020
Date limite: 12.12.2020 
 RS 314.1 | RS:  RS 314.11 |   RS 510.710 |   RS 641.711 |   RS 641.811 |   RS 741.01 |   RS 741.11 |   RS 741.41 |   RS 741.51 |   RS 822.221 
Ouverture
Documents: Projet OAO | Projet OCR | Projet LCR | Projet OETV | Projet OAC | Projet OCM | Projet OTR 1 | Projet Ordonnance sur le CO2 | Projet ORPL | Rapport LCR | Rapport ordonnances | Lettre d’accompagnement | Destinataires | Questionnaire ordonnances | Questionnaire LCR 

Aller en haut