Marche

Les différentes étapes de planification et réalisation du réseau piéton, les aménagements favorables à la marche ainsi que la promotion des déplacements à pied sont détaillés dans les sous rubriques de cette page.

Faits et chiffres

Part modale

Longtemps négligée dans les statistiques de déplacements, la marche gagne petit à petit sa place dans le recensement national des transports.

La marche à une importance variable selon que l’on considère la distance parcourue ou le temps de déplacement avec un certain mode de transport. D’après les dernières statistiques disponibles (2015) :

  • Sur 37 km parcourus par jour en moyenne, 6%, soit 2km, sont effectués à pied.
  • Sur 82 minutes de déplacement par jour en moyenne, 28%, soit 29,8 minutes, sont effectuées à pied. Le temps consacré à la marche a diminué de 1,6 minutes depuis 2010.
  • Sur 5 étapes en moyenne, 45%, soit 2 étapes, correspondent à des déplacements à pied. 

Micro recensement mobilité et transport 2015 (paraît tous les 5 ans)

Accidents

Ces 10 dernières années, une moyenne de 2’340 piétons ont été victimes d’un accident chaque année. Sur ces 2’340 victimes, en moyenne 60 (2,5%) personnes ont perdu la vie, 657 (27,5%) ont été grièvement blessées et 1’676 (70%) légèrement blessées. Le nombre de piétons accidentés a pu être un peu diminué ces dernières années. 41% des piétons ont été accidentés sur un passage piéton, 59% hors d’un passage piéton

Bien qu’une grande partie des traversées de chaussée s’effectuent sur les passages piétons, cela signifie tout de même que les accidents hors des passages piétons sont à la fois plus fréquents, et plus graves. Les statistiques sur les accidents hors traversée protégée sont malgré cela rares et effectuée de manière peu systématique.

Fiche Info Accidents piétons en Suisse 2008-2017

Différents profils de piétons

Lorsqu’on parle de piétons, on a trop facilement tendance à penser qu’il s’agit d’un groupe homogène. Or, nous sommes tous piétons, à un moment ou à un autre. Il est donc évident que plusieurs profils se distinguent, notamment en fonction de l’âge, des motifs de déplacement (travail, flânerie) ainsi que des capacités physiques et psychiques. Trois groupes de piétons se distinguent en particulier, par leur plus grande vulnérabilité.Chacun d'eux est commenté plus en détail dans le thème «Usagers»: