Tourne-à-droite cycliste

Publié le 16.03.2015

PRO VELO Suisse se félicite d’un nouveau jalon posé dans la promotion du vélo: à Bâle, l’essai pilote qui permet aux cyclistes de tourner à droite à certains feux rouges sera étendu avec l'accord de l’Office fédéral des routes (OFROU). La cité rhénane devient ainsi le laboratoire du tourne-à-droite cycliste en Suisse. Le canton de Bâle-Ville demande à la Confédération de modifier en conséquence la législation sur la circulation routière.
 
tourne-à-doite cycliste BâleDepuis la mi-juin 2013, les codes ont changé pour les cyclistes devant les installations de signalisation lumineuse: ils peuvent désormais franchir certains feux rouges lorsqu’ils tournent à droite. Au vu du succès rencontré par cet essai pilote, le service de la mobilité du canton de Bâle-Ville a sollicité son extension. Verdict de l’Office fédéral des routes (OFROU): l’essai pilote concernera huit intersections supplémentaires et sera prolongé jusqu’en décembre 2016. En parallèle, le Département des travaux publics et des transports de Bâle-Ville demande à la Confédération de modifier la loi sur la circulation routière afin de permettre aux cantons d’introduire le tourne-à-droite cycliste aux feux rouges.
 
PRO VELO Suisse soutient la démarche du Département des travaux publics et des transports du canton de Bâle-Ville en s’appuyant sur les conclusions suivantes:
 
·      L’étude bâloise a mis en évidence une diminution du nombre de conflits entre les vélos et les véhicules motorisés.
·      Les cyclistes ont été nombreux à faire usage de cette nouvelle possibilité.
·      Les piétons ont bien accepté cette mesure.
·      Aucun accident n’a été enregistré.
·      Le tourne-à-droite fluidifie le trafic cycliste.
·      Les automobilistes sont eux aussi gagnants car ils n’ont pas à attendre le départ des cyclistes lorsque le feu passe au vert.
·      En France, un arrêté a été promulgué en 2012 en faveur de cette signalisation cycliste.
 
Analyses approfondies de l’essai pilote
À toutes les intersections concernées de la ville de Bâle, les observations se poursuivront jusqu’à la fin de l’essai: comportement des usagers, effets à long terme et efficacité de la signalisation seront examinés à la loupe. Le rapport final sur l’essai pilote tiendra compte des retours de la police de la circulation ainsi que des associations de défense des piétons et des personnes handicapées. Les nouvelles intersections ont été définies en concertation avec la police cantonale.

panneau tourne-à-droite pour les cyclistes à Nantes

Panneau "tourne-à-droite" à Nantes
 
Plus d’informations sur l'expérience pilote sur le site de la ville de Bâle (allemand)