Moins de décès sur la route au premier semestre

Publié le 16.09.2014

Communiqué de l'OFROU (Office fédéral des routes) du 9 septembre 2014

D’après le registre des accidents de la route de l’Office fédéral des routes (OFROU), 115 personnes ont perdu la vie sur les routes suisses au premier semestre 2014, soit 9 de moins que l’année dernière à la même période, tandis que 1911 autres ont été grièvement blessées, soit 182 de plus qu’au premier semestre 2013.

Par rapport au premier semestre 2013 – une année où la diminution des décès sur la route était significative – le nombre de victimes d’accidents mortels a diminué de 7 %. Au premier semestre 2014, le nombre de personnes grièvement blessées a connu par contre une augmentation de 11 %. Parmi les passagers de voiture, tant le nombre des personnes décédées que celui des personnes grièvement blessées accusent une baisse.

Plus de blessés graves parmi les conducteurs de deux-roues
Du côté des conducteurs de deux-roues, le nombre de décès a augmenté, de même que le nombre de personnes grièvement blessées. Cette évolution est très marquée (en pourcentage) parmi les cyclistes, tandis que les motards sont les moins touchés. Par comparaison avec la moyenne des premiers semestres de 2009 à 2013, le nombre de cyclistes grièvement blessés accuse une augmentation de 13 %.

Tendance à la baisse pour les piétons
Le nombre de piétons accidentés a connu une baisse. Comme l’année dernière déjà, le nombre de personnes grièvement accidentées parmi les piétons a reculé cette année encore par rapport à la même période. Le nombre de décès est passé quant à lui de 25 (2013) à 15 (2014), soit une diminution de 40 %. Un nouveau plancher historique a ainsi été atteint. Le nombre de personnes ayant perdu la vie sur un passage pour piétons représente un cinquième des victimes. Parmi les blessés graves, cette proportion atteint plus de 40 %.

Influence moindre de la vitesse et de l’alcool
Au premier semestre 2014, le nombre de décès imputables à l’influence d’une vitesse excessive ou à l’emprise de l’alcool s’établit à respectivement 12 et 13, soit un recul de 48 et 35% par rapport à l’année dernière à la même période. Du côté des blessés graves, la baisse atteint respectivement 5 et 8 %. Les mesures des deux premiers programmes «Via sicura» concernant les chauffards et l’interdiction de circuler sous l’influence de l’alcool pour les nouveaux conducteurs et les chauffeurs professionnels produisent peut-être leurs premiers effets.

Le registre des accidents de la route de l’OFROU
Ilsert de base à l’établissement de la statistique semestrielle en la matière. Il recense les accidents survenus sur la voie publique impliquant au moins un véhicule motorisé ou non motorisé ou un piéton et un engin assimilable à un véhicule (...).

Désormais, l’OFROU publie aussi une carte des accidents survenus en Suisse sur le portail SIG de la Confédération geo.admin.ch (map.donneesaccidents.ch).

Carte des accidents mortels dans le bassin lémanique

Carte des accidents mortels au premier semestre 2014 dans le bassin lémanique

La réaction de l'ATE

L’ATE se réjouit du recul du nombre d'usagers de la route tués durant le premier semestre 2014. En même temps, il est préoccupé par le fait que le nombre de cyclistes impliqués dans des accidents graves ait augmenté. L'ATE appelle les autorités cantonales et la Confédération à mieux protéger les usagers de la route les plus vulnérables.

La statistique de l'Office fédéral des routes (OFROU) sur les victimes des accidents routiers pendant le premier semestre 2014 dresse deux constats: d’un côté, le nombre de morts sur les routes suisses a une nouvelle fois régressé. Cette évolution réjouissante est le fruit de plusieurs années d’efforts.

Malheureusement, les chiffres de l'OFROU confirment une fois de plus que les cyclistes et les piétons sont plus touchés par les accidents que d'autres usagers. Pendant le premier semestre 2014, 15 cyclistes sont décédés, ce qui correspond à une croissance de 88% par rapport à la même période de l’année précédente. Le nombre des cyclistes grièvement blessés a quant à lui augmenté de 51%.

Mettre l'accent sur les piétons et les cyclistes
Le risque d'un accident reste élevé pour les usagers de la route les plus vulnérables. C'est pourquoi l'ATE en appelle aux autorités responsables pour qu'elles placent la sécurité des piétons et des cyclistes au centre de leurs préoccupations.
(...)

Texte complet